Echantillonnage et quantification des signaux forex

Forgotten your user name or password? Radiologie B, CHU Angers, echantillonnage et quantification des signaux forex Angers Cedex 9. Diagnosis and quantification of hepatic fibrosis are especially important in patients with chronic liver disease. Liver biopsy remains the gold standard for diagnosis of cirrhosis but has several limitations.

The purpose of this study was to determine the usefulness of diffusion-weighted MR imaging, for the diagnosis of cirrhosis and quantification of hepatic fibrosis, and to define the best sequence parameters for this evaluation. 5 T MR unit was performed in 14 healthy volunteers and 13 cirrhotic patients. 2 and the TR was 5000ms. Key words: Liver , , Cirrhosis , , MR diffusion , ,Hepatic fibrosis , . Le diagnostic et la quantification de la fibrose hépatique sont des sujets particulièrement importants en hépatologie clinique. La biopsie hépatique en demeure la clé, mais souffre de nombreuses limitations. Le but de cette étude est de définir les possibilités de l’IRM de diffusion pour le diagnostic et la quantification de la cirrhose et de définir les meilleurs paramètres de séquences pour ce faire.

Une IRM de diffusion a été réalisée chez 13 patients cirrhotiques et 14 volontaires présumés sains. 3 500 et 5 000 ms. Child Pugh et au taux d’acide hyaluronique sanguin. 2 et un TR de 5000 ms.

Mots-clés : Foie , , Cirrhose , , IRM diffusion , , Fibrose hépatique , . La fibrose hépatique est une complication classique des maladies chroniques du foie au cours de leur évolution, aboutissant à la cirrhose. Aussi, compte tenu des conséquences prophylactiques et thérapeutiques de ce diagnostic, l’évaluation de la fibrose hépatique est une préoccupation majeure en hépatologie clinique. Actuellement, le diagnostic et la quantification de la fibrose hépatique reposent sur l’étude histologique d’une biopsie hépatique réalisée le plus souvent par voie percutanée. Au cours de ces dernières années, de nombreux marqueurs de la fibrose hépatique ont été évalués. Toutefois, l’ensemble de ces paramètres n’est qu’un reflet indirect de la fibrose, et non une mesure directe de la fibrose hépatique. Au cours d’une séquence de diffusion, on laisse les protons se déphaser pendant un temps déterminé, dénommé facteur b .

Les coefficients de diffusion mesurés sont représentatifs de l’état hydrique et métabolique tissulaire. Les modifications du contenu en eau et donc en protons d’hydrogène du parenchyme hépatique en cas de maladie fibrosante devraient donc pouvoir être analysées par l’IRM de diffusion. Le but de cette étude préliminaire était d’évaluer les possibilités de l’IRM de diffusion pour le diagnostic voire la quantification de la fibrose hépatique et de déterminer les paramètres optimums des séquences en IRM de diffusion pour permettre ce diagnostic. Vingt sept patients ont été inclus prospectivement dans cette étude. Les sujets présumés sains n’avaient pas d’antécédent ni de facteur de risque d’hépatopathie. Dans ce dernier cas l’IRM de diffusion n’était réalisée qu’après traitement et recompensation de la cirrhose. Douze patients avaient une cirrhose d’origine alcoolique, un d’origine hémochromatosique.